Dune : tout sur le Shai-Hulud, le gigantesque ver des sables du film de Denis Villeneuve

Dans Dune, un énorme ver surgit du fond des sables, faisant face aux héros. C’est quoi ce monstre bien connu de l’univers de la saga littéraire créée par Frank Herbert ? ATTENTION SPOILERS !

Attention, spoilers – Cet article dévoile des informations détaillées sur les romans Dune et leurs adaptations au cinéma ou à la télévision.

 Denis Villeneuve, metteur en scène acclamé pour Prisoners, Premier contact ou Blade Runner 2049, a enfin sorti sur grand écran son adaptation de Dune. Parmi tous les éléments présents dans le film, le surgissement d’un colossal ver des sables venu du fin fond du désert marque particulièrement les spectateurs. Ce gigantesque monstre est très important dans la saga littéraire de Frank Herbert.

Mais avant d’en venir à ce mastodonte des sables, il convient de resituer l’intrigue de Dune. Le récit se déroule dans les années 10190. L’univers est géré par de grandes familles aristocratiques, les maisons du Landsraad. Elles sont unies sous l’égide de l’Empereur Shaddam IV. L’histoire se passe sur la planète Arrakis, entièrement désertique. Cette dernière est plus connue sous le nom de Dune. Elle est au centre de toutes les attentions et les convoitises car on y trouve l’Epice.

CONTRÔLER L’EPICE

L’Epice est une sorte de drogue qui a le pouvoir de prolonger la vie et de renforcer les défenses immunitaires. Elle permet aussi les voyages dans l’espace en provoquant une forme de prescience sans laquelle toute navigation interstellaire rapide est impossible. C’est cette substance qui donne à certains personnages ces yeux bleus caractéristiques.

Au début de l’intrigue, le Duc Leto Atréides est nommé gouverneur d’Arrakis. Il vient donc y vivre avec sa femme Jessica et son fils Paul. Après avoir été trahi par l’Empereur Shaddam IV, Paul Atreides va venger sa famille et reconquérir la planète Dune, afin de retrouver le contrôle de l’Epice. 

Pour ce faire, le héros va s’allier aux Fremen, le peuple du désert et premiers habitants d’Arrakis. Cette communauté se décrit comme les « Hommes libres de Dune » (le nom de Fremen vient de Free men en anglais). Pour ce groupe, le ver des sables est un animal sacré et vénéré. Ils sont les « seigneurs du désert » et les créateurs du précieux Epice tant convoité par la galaxie.

LE SHAI-HULUD SACRÉ

Les Fremen nomment ces vers « Shai-Hulud ». Ils se déplacent sous terre dans l’immense désert d’Arrakis et sont vitaux pour l’écosystème de la planète. Les natifs font très attention quand ils marchent sur le sable afin de ne pas déranger l’animal, très sensible aux vibrations. Le Shai-Hulud est en effet aveugle et se dirige grâce au son. Si on ne sait pas comment se déplacer dans le désert, on peut vite finir au fond de la gueule d’un ver !

Warner

Le ver des sables vu dans le trailer

Les créatures font partie de ce qu’on appelle « le cycle de l’Epice » ; ce sont elles qui sécrètent cette drogue recherchée dans tout l’univers. Ces titans des sables peuvent mesurer jusqu’à 400 mètres de long. La gueule des vers mâles peut atteindre 80 mètres de diamètre. Un ensemble de plusieurs milliers de dents de cristal de carbo-silice organique entourent l’orifice buccal dans un motif circulaire. Un ver femelle atteint la maturité sexuelle après environ 1000 ans. Quant au ver mâle, il arrive à maturité après environ 1100 ans.

Une version maléfique du Shai-Hulud existe, le « Shaïtan » (diable en arabe). Ce dernier est très agressif et peut gober des villages entiers dans sa gueule gargantuesque. Quand ils se déplacent, les vers des sables font vibrer le désert tout entier et provoquent des secousses dans le sable. Pour créer cet effet, le superviseur des effets visuels Paul Lambert et son équipe ont construit une plateforme sous le sable en Jordanie et ont acheminé dix machines à vibrer.

« On a fait des tests avec plusieurs types de sable et à la fin on a combiné de grandes pales de bois avec nos puissantes machines à vibrations en dessous et ça a bien fonctionné », confie le superviseur des effets spéciaux Gerd Nefzer. Lambert a adoré cette technique :

« On sait toujours qu’un ver n’est pas loin, parce qu’on s’est dit qu’ils dégagent tant de force sous la terre que le sol tremble et que ça provoque automatiquement ces cascades de sable sur les dunes. Quand le spectateur voit un ver s’approcher, il aperçoit les dunes environnantes couler comme de l’eau : j’ai vraiment aimé cette idée que, dans ce désert aride, cette créature puisse simuler l’eau lorsque le sable s’élève et s’affaisse », précise Paul Lambert.

La conception de ces créatures fantastiques a demandé 12 mois de travail acharné, selon Denis Villeneuve : « Nous avons parlé de tous les petits détails qui pourraient rendre une telle créature réaliste, de la texture de sa peau à la façon dont s’ouvre sa bouche, en passant par sa façon de se nourrir dans le sable, résume Denis Villeneuve. Cela a représenté une année de travail côté design, pour trouver la forme parfaite ayant l’air suffisamment préhistorique », a-t-il souligné.

APPRIVOISER LE VER

À noter enfin que les Fremen sont parvenus à dompter les vers des sables et les chevaucher aux moyens de crochets insérés entre leurs anneaux. On aperçoit l’un de ces spécimens à la fin du film de Denis Villeneuve.

Les « petits » vers (20 à 30 mètres de long) sont aussi utilisés pour extraire de l’essence d’Epice, ce qui permet d’avoir des visions du passé et du futur. Pour y parvenir, il faut les plonger dans l’eau. En mourant, ils transforment le liquide en Epice.

Voir le diaporama

Diaporama

Dune de Denis Villeneuve : Timothée Chalamet succède à Kyle MacLachlan… on compare les personnages au film de Lynch

10 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =