L’actrice Scarlett Johansson attaque Disney pour la sortie en streaming de « Black Widow »

La sortie de « Black Widow » sur grand écran, prévue l’an dernier, avait été repoussée plusieurs fois à cause de la pandémie. Le film est finalement sorti en juillet dans les cinémas, mais aussi sur la plateforme de streaming Disney+.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Repoussé plusieurs fois à cause du Covid-19, le film Black Widow est finalement sorti en juillet dans les cinémas… et sur la plateforme de streaming Disney+. Une décision qui a déclenché la colère de l’actrice principale du film : Scarlett Johansson poursuit Disney en justice pour ce qui constitue, selon elle, une rupture de contrat lui ayant coûté des millions de dollars. D’après une plainte déposée jeudi 29 juillet devant un tribunal de Los Angeles (Etats-Unis), Scarlett Johansson, l’une des stars les mieux payées d’Hollywood, avait droit à un pourcentage des recettes récoltées par le très attendu film Marvel. Or les experts du box-office considèrent que les chiffres décevants – selon les standards des films Marvel – sont en partie dus à sa sortie simultanée en streaming. 

« Ce n’est un secret pour personne que Disney sort des films comme Black Widow directement sur Disney+ pour attirer plus d’abonnés et ainsi faire grimper le cours de l’action de l’entreprise – et invoque le Covid-19 comme prétexte », a déclaré l’avocat de Scarlett Johansson, John Berlinski. « Disney voulait attirer le public du film loin des salles de cinéma et vers son propre service de streaming, où il pourrait garder les revenus pour lui seul tout en augmentant le nombre d’abonnés à Disney+ », la compagnie cherchant à « s’enrichir », lit-on sur la plainte. Disney, qui possède les studios Marvel spécialistes des superhéros, n’a pas immédiatement répondu à la demande de l’AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =